Cette première lettre d’informations de la liste « Marchons pour Brest » que je mène est le symbole du lien que je veux instituer avec les Brestoises et les Brestois pendant cette campagne. Nulle part, un habitant de notre ville doit se sentir isolé, partout nous devons aller, à la rencontre des citoyens, nous enrichir de ces échanges, porter haut les couleurs de notre ville et lui donner le renouveau dont elle a besoin.

Partout, et surtout là où nos concitoyens se sentent abandonnés. C’est le cas dans le quartier de Kérourien où j’ai une pensée particulière pour les habitants, exaspérés, angoissés, qui assistent à de véritables règlements de comptes armés. Impensables il y a quelques années, ils deviennent monnaie courante. Ce n’est pas tolérable, ce ne sera pas toléré. J’aurai l’occasion, bientôt, de débattre avec vous de ce sujet et de vous faire part de nos premières propositions sur la sécurité, un moyen, pas une fin en soi, pour une ville plus paisible, où il fait bon vivre, celle où nous aimons vivre et élever nos enfants. Je vous propose de vous faire une idée sur ce qu’il nous est possible de faire ensemble ici : https://www.tebeo.bzh/replay/173-linstant-t/10546816

Je vous invite également à rejoindre, à la hauteur de votre volonté, notre équipe car « si tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Marc Coatanéa, tête de liste “Marchons pour Brest !”


Le chiffre de la semaine: 80.000

C’est le nombre de tracts distribués dans les boîtes aux lettres de tout Brest par une équipe de bénévoles surmotivée et souriante. Des frontières de la ville avec Bohars, jusqu’aux terrasses du Hildy, du centre-ville aux Capucins, de Recouvrance à la Cavale Blanche, de Saint Marc à Lambézellec. Il nous aura peut-être échappé quelques boîtes ou immeubles. Vous pouvez lire le document en allant sur le site de campagne de Marc Coatanea ici: https://marchonspourbrest.fr/8-questions-a-marc-coatanea

La photo de la semaine

Pour renouveler le lien entre les représentants et le peuple, il est nécessaire de renouveler nos pratiques politiques. C’est pourquoi la liste « Marchons pour Brest » a décidé d’opérer une campagne itinérante, dans les quartiers, en mouvement. Le camion, paré de nos couleurs, est bien repérable sur les marchés. Il est aussi un point de contact physique, si vous souhaitez discuter avec nous.

En avant les idées
Un projet politique, c’est la rencontre d’une équipe, d’une vision de l’avenir et de propositions concrètes au service des habitants, respectueuses de l’âme de la ville. C’était le sens du séminaire qui nous a réuni pour la deuxième fois autour de la question du Projet pour Brest que nous voulons porter. Si vous même, vous avez des propositions concrètes pour améliorer notre vie à Brest, contactez-nous à