À l’occasion de cette visite au mémorial-musée du fort Montbarey, je souhaite partager avec vous mes propositions concernant celles et ceux qui œuvrent chaque jour pour notre sécurité.

Ils sont le socle de notre démocratie car ils garantissent la sécurité qui est la première de nos libertés.

Par leur engagement, ils mettent chaque jour leur vie au service des autres. Nous devons leur redire la fierté qui est la nôtre. La patrie ne sera jamais un mot honteux pour moi. Et je souhaite dire à ceux qui la servent qu’ils me trouveront toujours à leurs côtés.

Je pense à nos policiers nationaux. Je salue leur travail pour notre sécurité, leur engagement pour lutter contre la criminalité, les trafics de drogue et la délinquance. Ils doivent être soutenus.

C’est dans cet objectif que nous avons proposé la création d’une police municipale de 50 agents et le déploiement d’un dispositif de vidéosurveillance et de vidéo protection. Nous ferons de la sécurité la priorité numéro 1 de notre mandat.

Je veux également redire mon soutien à nos pompiers. C’est pourquoi notre liste s’engage dans son programme à financer l’indispensable plan de reconstruction et de réaménagement des centres d’intervention et de secours des pompiers de Kerallan et de Foch.

Enfin, je terminerai en évoquant celles et ceux qui sont une part constitutive de l’âme de Brest : nos militaires.

J’entends des candidats à l’élection municipale nous dire vouloir reprendre possession du fond de Penfeld, comme si la Marine l’avait confisqué. Je me refuse à cette vision qui voudrait opposer Brest et les Brestois d’un côté et la Marine et les marins de l’autre.

L’histoire nous rappelle que Brest et la Marine sont indéfectiblement liées et que ce lien est constitutif de notre identité :  nous devons en être fiers.  C’est pourquoi nous nous engageons à ce que tout projet d’aménagement du fond de Penfeld se fasse en étroite collaboration avec la Marine Nationale, et dans le respect des activités industrielles et militaires comme de l’histoire des lieux.

J’ajoute que la dernière loi de programmation militaire va permettre à la base de Brest de présenter d’ici 2030, c’est-à-dire demain, un tout nouveau visage avec des unités et des moyens modernisés. Les quais et les bâtiments de service ou d’hébergement vont subir d’importantes rénovations, les bassins vont être entretenus, des grues remplacées et l’ensemble du système électrique de la base de Brest va être modernisé. Cela représente 460 M€ d’investissements pour la seule base brestoise. Ce plan d’investissement associé au plan familles va améliorer l’attractivité de la Marine Nationale et de Brest en favorisant l’arrivée dans notre ville des marins de demain.

Je souhaite également, pour réaffirmer notre fierté et notre profonde reconnaissance à l’égard de celles et ceux qui risquent leur vie ici ou en opérations extérieures pour la sécurité des Français, offrir symboliquement, pour services rendus, la gratuité des transports publics sur notre métropole pour tous les anciens combattants ou leurs veuves.

Reconnaître nos policiers, nos pompiers et nos militaires : c’est être fiers de ce que nous sommes, de notre histoire, de notre identité et donc de notre ville.

Ce sont les propositions que nous faisons et que nous soumettons à votre suffrage les 15 et 22 mars 2020.