Aujourd’hui, nous célébrons le 30ème anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant de l’ONU et pourtant…

En France, 165 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année. 700 000 enfants sont victimes de harcèlement scolaire, soit 3 enfants par classe. Chaque année, en France, des enfants meurent sous les coups de leurs parents ou d’un membre de leur famille.

Face à ces chiffres alarmants, l’équipe de Marchons pour Brest, autour de Marc Coatanéa et Neima L’Hostis, a décidé de s’engager. Nous échangeons depuis quelques mois avec Laurent Boyet, Président de l’association Les Papillons.

L’association Les Papillons

Laurent Boyet a fondé l’association Les Papillons pour venir en aide aux enfants qui, comme lui, ont été ou sont victimes de violences psychologiques, physiques ou sexuelles. Violé de l’âge de 6 ans à l’âge de 9 ans par son frère ainé, il lutte aujourd’hui, avec une équipe de référents, pour que la parole des enfants victimes se libère.

Mais cette parole est d’autant plus difficile à libérer que, quand un enfant est victime de violences, il est la plupart du temps soumis au silence par son agresseur qui lui dit de ne pas parler. Bien souvent, malgré les horreurs dont il est victime, il protège son bourreau, et d’autant plus s’il s’agit de l’un de ses parents. Un des projets phares des Papillons est de mettre en place des boites aux lettres dans les écoles, afin de libérer cette parole et d’aider les enfants victimes.

Notre engagement : installer ces boites aux lettres à Brest

Avec l’accord de Laurent Boyet, si nous sommes élus en mars prochain, nous nous engageons à permettre le déploiement des Boites aux lettres Papillons à Brest. Ces petites boites seront installées dans les écoles et les centres de loisirs, ainsi que dans les structures municipales accueillant des enfants (piscines, MPT, etc.) Ainsi, nous voulons aider à libérer la parole des témoins et des victimes de harcèlement, de violences psychologiques, physiques ou sexuelles.

Ces boites aux lettres Papillons sont autant de bouées de sauvetage que nous devons lancer aux enfants pour qu’ils n’aient plus peur de s’exprimer et nous invitons chaque Brestois à les promouvoir.

Pour en savoir plus : Association Les Papillons


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *