Notre projet, nous le coconstruisons avec vous depuis de nombreuses semaines, par l’intermédiaire de questionnaires remplis en porte-à-porte ou en ligne, d’échanges lors de réunions publiques participatives ou encore de rencontres sur les marchés. Cependant, en tant que candidat, j’ai souhaité vous faire avant la fin de l’année 3 propositions. Le mois dernier, j’ai abordé le thème de la sécurité. Ce mois-ci, je souhaite vous présenter mes propositions pour l’écologie, une thématique au cœur de notre projet et des préoccupations des Brestois. Ces deux propositions ne sont que les deux premières pierres d’un projet plus large que je vous présenterai en début d’année prochaine. Ce projet intégrera les propositions que vous nous avez faites sur la protection de la biodiversité, la gestion des déchets et de la propreté, l’alimentation biologique, les circuits courts ou encore l’économie circulaire.

Le Trolley Nouvelle Génération : la véritable ambition d’une mobilité verte

L’impératif de la transition écologique et la nécessité d’offrir au plus grand nombre des modes de déplacement accessibles et performants me conduisent à vous faire aujourd’hui une proposition ambitieuse. J’ai toujours été favorable à une 2ème ligne structurante pour notre réseau de transport en commun. Mes convictions, Les consultations menées ainsi que l’écoute des Brestois dans l’attente d’une meilleure desserte des quartiers par les transports en commun que me conduisent à vous proposer de développer la deuxième ligne autour du Trolley Nouvelle Génération. Cette technologie offre une solution économique, performante, esthétique et agile.

Une durée et une ampleur de chantier moins importantes

Tout aussi écologique que le Tramway car ne consommant pas de carburant fossile, le Trolley Nouvelle Génération a le mérite d’être bien moins couteux ; il ne nécessite pas de travaux lourds et polluants comme ceux nécessaires à l’installation d’un Tramway : terrassements profonds, coulage de béton, installation de rails. Nous prenons ainsi en compte la vie quotidienne des habitants et les contraintes économiques des commerçants et des entreprises qui craignaient d’avoir à subir les conséquences de travaux massifs.

Une circulation plus agile, plus silencieuse et plus sécurisée

Equipé de pneumatiques et de batteries, le Trolley Nouvelle Génération est un bus propulsé par un moteur électrique alimenté par des lignes aériennes et dont les batteries se rechargent pendant qu’il roule.

Il possède de nombreux avantages par rapport au Tramway :

  • Une distance de freinage plus courte
  • Un moyen de transport plus silencieux
  • Une capacité, en cas d’accident ou de travaux, à sortir de sa voie prioritaire pour emprunter un autre itinéraire.
  • Grâce à ses batteries, le Trolley Nouvelle Génération n’a pas besoin d’avoir forcément des lignes aériennes tout au long de son parcours.

Même relié aux lignes aériennes, le conducteur du Trolley possède des marges importantes de conduite puisqu’il peut s’écarter de 3 à 4 mètres de son tracé initial pour, par exemple, doubler un véhicule ou un bus.

Grâce à l’absence de rails, le Trolley Nouvelle Génération permet également de modifier facilement le tracé des lignes et rend le réseau plus adaptable aux évolutions de la ville, alors que le Tramway fige sur son axe l’organisation du transport pour 40 ou 50 ans. De plus, le Tramway est peu compatible avec un autre mode de transport : là où il passe, il est difficile voire impossible de faire passer un autre véhicule. Tout cela, alors que de nouvelles technologies apparaissent et vont permettre dans les 10 ou 20 prochaines années le développement de nouveaux véhicules et de nouvelles sources d’énergies telles que l’hydrogène, actuellement en cours d’expérimentation à Pau par exemple.

Un coût moindre pour un tracé nettement plus ambitieux

Alors que le projet de la majorité actuelle, pour un coût estimé de 180 millions d’euros, prévoit 5,4 km de tramway, 4 km de BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) et un volet d’amélioration du réseau existant notre projet prévoit une desserte plus longue à coût maitrisé. Nous lui donnons une dimension métropolitaine essentielle au développement du bassin brestois.

Le projet de tracé actuel, qui part de la gare, passant par les facultés, desservant le quartier de Bellevue et arrivant à l’hôpital de la Cavale Blanche, sera conservé et prolongé.

Tout d’abord, nous prolongerons à l’Ouest la ligne de l’hôpital de la Cavale Blanche jusqu’à la zone du Vern et Carrefour, faisant ainsi la jonction avec la ligne A du Tramway. D’autre part, vers l’Est et parce que je considère qu’il y a un enjeu de développement économique et touristique de la façade maritime de Brest, nous prolongerons la ligne de Trolley de la gare SNCF en passant par le port de commerce jusqu’à Océanopolis et le port de plaisance du Moulin Blanc.

Une partie de ce tracé est possible car le Trolley Nouvelle Génération est une solution performante pour les passages ayant une forte pente, contrairement au Tramway.

Un projet profondément métropolitain

Nous cherchons à mettre en œuvre notre vision réellement métropolitaine des déplacements à travers une nouvelle structuration du réseau, en concertation avec les autres villes de la métropole.

Grâce à l’installation d’un parking relais à Océanopolis, nous pourrons créer un nouveau point de raccordement au réseau de transport en commun, permettant ainsi un accès rapide au centre de Brest, que l’on vienne du Relecq-Kerhuon ou de Plougastel-Daoulas, voire du sud de la Métropole par la RN 165.

A l’Ouest, je propose, en concertation avec les acteurs concernés, de prolonger l’actuelle ligne A du tramway par un Trolley Nouvelle Génération desservant le Technopôle et pouvant aller jusqu’au bourg de Plouzané. A l’Est, ma proposition est de créer une jonction par une ligne de Trolley entre la place de Strasbourg et le bourg de Guipavas. Ces propositions, ajoutées aux 15 km évoqués précédemment, représentent au total 31 km, pour un coût de 120 millions d’euros.

Le budget d’amélioration du réseau existant sera maintenu, en particulier pour renforcer la desserte de l’ensemble de nos quartiers et communes de la Métropole, non desservis par le Trolley Nouvelle Génération et rendre notre réseau de transport moins polluant et moins consommateur d’énergie, tout en améliorant le service rendu aux habitantes et habitants.

Pourquoi faire le choix du Trolley Nouvelle Génération plutôt que le Tramway ou le bus électrique ?

Malgré un coût unitaire d’achat des véhicules moins élevé, le bus électrique est trois fois plus cher en exploitation et surtout beaucoup plus polluant que le Trolley Nouvelle Génération. En effet, il possède, selon les modèles, 2 à 10 fois plus de batteries qu’un Trolley Nouvelle Génération puisqu’il se propulse exclusivement grâce à elles. Or, la fabrication et le recyclage des batteries sont encore très polluants. La durée de vie des batteries est inférieure à celle du véhicule qu’elles alimentent.

La durée de vie des batteries est inférieure à celle du véhicule qu’elles alimentent. Le Trolley Nouvelle Génération est bien plus durable que le bus électrique.

Par ailleurs, les bus électriques ont besoin d’au moins une recharge en cours de journée, en plus de la recharge nocturne, ce qui ralentit leur temps d’exploitation. Pour un même niveau de service, il faut donc un parc plus important de véhicules et de coûteuses stations de rechargement tout au long du réseau.

Enfin, la situation de Brest en bout de réseau électrique va aussi nécessiter l’ajout de batteries de seconde vie pour supporter la surcharge la nuit.

Avec tous ces paramètres, le coût de la solution en bus électrique dépasse celui du Trolley.

A contrario, le Trolley Nouvelle Génération possède moins de batteries et celles-ci se rechargent pendant qu’il roule sous les lignes aériennes, permettant de ne pas perdre de temps dans la recharge et offrant donc des gains d’exploitation. Grâce à la souplesse de ses accélérations et décélérations, le Trolley est en mesure d’assurer une vitesse et donc des fréquences de passage aussi bonnes que le Tramway. De plus, en termes de capacité, il existe actuellement des Trolleys articulés permettant de transporter jusqu’à 200 passagers.

Je sais que ces propositions bousculent les idées reçues et les croyances actuelles. J’ai cependant la conviction profonde qu’elles représentent un bien meilleur équilibre entre les attentes des habitantes et habitants de Brest et de toute la Métropole, la transition environnementale que nous devons réaliser et les capacités d’investissement de la collectivité. Plus étendu, ce projet de mobilité écologique bénéficie à plus d’habitants. Il est également plus souple en termes d’infrastructure et permettra de mieux saisir les opportunités que les innovations dans le domaine du transport vont nous offrir dans les années à venir. Ce projet est également moins pénalisant pour les entreprises, les commerces et la vie quotidienne des Brestois, durant la phase des travaux. Enfin c’est une solution qui répond aux caractéristiques de notre ville notamment en termes de relief.

Un grand plan de construction de pistes cyclables

Le développement de ce Trolley Nouvelle Génération, qui se fera en partie en voie propre, sera également l’occasion d’investir dans un grand plan de construction de plus de 15 km de pistes cyclables protégées et arborées.

Le port, un enjeu économique, touristique et écologique

Le développement du Trolleybus sera également un atout de développement touristique et économique à travers une politique de développement de l’accueil des navires de croisière. En effet, la ligne de Trolleybus qui passera sur les quais (dans le respect des contraintes liées à la zone Seveso) permettra aux touristes d’accéder plus facilement à notre centre-ville et à ses commerces.

Nous n’opposons pas développement économique et écologie. Nous ambitionnons donc d’accueillir plus de paquebots à Brest, ce qui est bon pour l’économie et le commerce mais à condition que cela respecte la qualité de vie des Brestois.

Un plan « Escale Zéro Fumée »

Pour réduire l’impact environnemental du port de Brest, nous proposons le développement d’un plan « Escale Zéro Fumée ». En lien avec la Région Bretagne et les acteurs portuaires compétents, nous assumerons les investissements nécessaires pour créer un raccordement électrique à quai des navires, et donc rendre le niveau de pollution quasiment nul avec pour objectif de raccorder 100% des navires à quai d’ici 2026.

Nous proposerons également la création d’une Charte Bleue, en concertation avec les acteurs de la filière, visant à mettre en place des règles de gestion et de fonctionnement du port qui feront de l’écologie une priorité.

L’ambition du développement durable

Ces propositions ambitieuses sont nécessaires à la mise en œuvre d’une mobilité véritablement verte, sociale et inclusive qui prend en compte les contraintes quotidiennes des habitants mais également le développement touristique et économique de notre ville et de notre métropole.

Notre campagne participative permettra, d’ici janvier, d’enrichir nos propositions sur la protection de la biodiversité, la gestion des déchets et de la propreté, l’approvisionnement des cantines scolaires… Notre objectif est de placer au cœur de notre programme la Transition Ecologique comme vecteur d’innovation et de développement pour notre territoire.

Annexes

Que fait-on pour Lambézellec et les quartiers Nord de Brest ?

Concernant Lambézellec et les quartiers Nord de Brest, nous proposons dans un premier temps de densifier ce secteur et d’améliorer son maillage grâce à un repositionnement des bus libérés dans les zones desservies par le Trolley et à l’investissement déjà envisagé pour l’amélioration et le développement du réseau existant. L’objectif est d’offrir un haut niveau de service à l’ensemble des habitants de ces quartiers. Toutes ces actions seront conduites en concertation avec les habitants pour envisager un vaste plan de mobilité écologique, performant et adapté à la typologie particulière de ces quartiers.Notre plan global étant plus économe, il permet d’envisager une amélioration du réseau de transport en commun pour répondre à des besoins nouveaux exprimés par les habitantes et habitants.

Pourquoi après avoir soutenu la ligne B de tramway, Marc Coatanéa change-t-il d’avis ?

Marc Coatanéa avec cette proposition ne change pas d’avis. La question est la structuration du réseau de transport. Marc Coatanéa a toujours été favorable à une deuxième ligne structurante devant croiser la première. Le Trolley a des performances de service tout à fait similaires à celles d’un Tramway, avec de nombreux atouts. Ce qui est important, c’est la structuration du réseau, notre proposition change uniquement de technologie pour tous les avantages précédemment cités.

De combien sera le budget d’amélioration du réseau existant ?

Nous estimons ce montant entre 35 et 50 millions d’euros.

Qu’est-ce qu’un Trolley Nouvelle Génération ?

Le Trolley Nouvelle Génération est un bus électrique dont les batteries se rechargent en roulant. Cela lui offre un avantage sur les bus électriques et un gain d’exploitation car il ne perd pas de temps pour la recharge. Les batteries du Trolley Nouvelle Génération lui permettent de rouler sans être tout au long du parcours relié à des lignes aériennes, sa vitesse d’exploitation n’étant pas modifiée s’il fonctionne en batterie ou relié aux lignes aériennes. Cette capacité à se passer de lignes aériennes dans certaines zones permet de le déployer de manière souple, ce qui n’est pas le cas d’un Tramway.

Quels sont les avantages d’un Trolley avec batteries ?

Tout d’abord les batteries du Trolley Nouvelle Génération lui permettent, en cas d’accident ou de travaux, de sortir de sa voie prioritaire pour emprunter un autre itinéraire. Ces mêmes batteries permettent également de réduire le nombre de lignes aériennes à installer (25 à 40% du tracé peuvent être envisagés sans ligne électrique, le Trolley Nouvelle Génération possédant environ 8 km d’autonomie). Avec moins de lignes aériennes, il s’insère plus harmonieusement dans l’architecture urbaine, il simplifie la traversée des carrefours et facilite le croisement avec le Tramway.

Quels sont les autres avantages du Trolley Nouvelle Génération en comparaison du bus électrique ?

Le Trolley Nouvelle Génération consomme l’énergie de manière régulière et intelligente contrairement au bus électrique qui nécessite des recharges et génère une importante surcharge de consommation électrique lors de la recharge nocturne. La meilleure performance du Trolley Nouvelle Génération est un véritable atout pour notre ville qui se trouve en bout de ligne en termes d’alimentation électrique.

Le Trolley Nouvelle Génération est-il équipé de chauffage ou de climatisation ?

Oui, le Trolley Nouvelle Génération est équipé d’un système de chauffage et de climatisation qu’il peut exploiter sans compromis sur l’autonomie.

Quelle est la performance environnementale d’un Trolley Nouvelles Génération ?

Le Trolley Nouvelle Génération est un véhicule électrique avec zéro émission locale (Nox, PM et CO²) et avec de faibles nuisances sonores, contrairement au Tramway.

Nationalité des constructeurs

Sur le marché français, on trouve 2 principaux constructeurs de Trolleys : Iveco, dont le siège est à Turin (Italie) et qui a une usine à Annonay en Ardèche, et Hess dont le siège est à Bellach (Suisse). Comme pour les autres modes de transport collectif, le marché du Trolley bénéficie d’innovations constantes.

Catégories : Proposition