Bonjour,

Comme je m’y étais engagé lors de ma visite dans les locaux de votre association voici mon retour aux questions que vous m’avez transmises par écrit.

1 – Comment pensez-vous aider les personnes en situation de précarité nombreuses à Recouvrance ?

Plusieurs propositions de notre projet ont pour objectif de renforcer les solidarités, pour un Brest Fraternel.

Nous souhaitons ainsi :

  • Intégrer Brest à l’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée » afin de financer l’emploi plutôt que l’inactivité et, en collaboration avec les acteurs de l’insertion, Pôle Emploi et l’Etat, permettre de réintégrer des personnes qui se sentent exclues.
  • Mettre en place une mutuelle municipale pour baisser le prix de souscription et permettre aux plus grands nombres d’être protégés face aux problèmes de santé.
  • Dans chaque mairie de quartier, un service de médiation numérique sera créé, afin de faciliter l’accomplissement des procédures dématérialisées, notamment pour les séniors ; accompagner les bénéficiaires de politiques publiques dans leur accès aux droits et former celles et ceux qui souhaitent acquérir des compétences informatiques indispensables pour vivre à l’ère numérique.
  • Nous proposerons la création d’une Réserve Citoyenne Des Solidarités dont la mission sera de rassembler les citoyens engagés et volontaires de favoriser les mobilités et lutter contre leur isolement.

2 – Recouvrance est un des sept quartiers prioritaires de Brest (QPV). Quels soutien moral et financier apporterez-vous aux associations et collectifs de Recouvrance gérés par des bénévoles qui s’engagent pour lutter contre l’isolement et favorisent le bien-être et la convivialité ?

Nous souhaitons soutenir localement les actions menées pour lutter contre l’isolement et favoriser la solidarité et le bien-être.

  • Nous apporterons un soutien équitable au milieu associatif avec des conventions financières qui seront construites sur des critères équitables, transparents, mesurables et connus de tous. Dans ce cadre, un critère sera inclus concernant la qualité du lien social en favorisant la mixité des publics et la lutte contre l’isolement à tout âge de la vie, avec une attention plus particulière aux personnes âgées.

3 – Que préconisez-vous pour favoriser la mixité sociale qui fait défaut à Recouvrance ?

Pour recréer de la mixité sociale, nous devrons créer une nouvelle dynamique sociale et économique dans le quartier de Recouvrance. Pour répondre à ce défi, nous travaillerons plus spécifiquement sur le renouvellement urbain et le soutien à de nouvelles activités locales.

Nous lancerons la création d’un Pôle d’excellence de l’artisanat et des métiers manuels à Recouvrance pour promouvoir notre savoir-faire et notre patrimoine vivant avec la mise en place d’un espace de travail partagé (coworking), de vente et l’occupation des espaces commerciaux abandonnés.

Notre programme municipal proposera également des axes de travail dans les domaines du sport et de la culture, qui sont des leviers de la mixité, pour développer des cultures de quartier avec notamment :

  • L’organisation annuelle d’Olympiades des quartiers, une compétition sportive amicale pour que les quartiers développent un esprit d’équipe et de solidarité.
  • La création d’un Festival annuel des cultures urbaines pour promouvoir toutes les actions culturelles et les initiatives des artistes et habitants dans la rue, le quartier, la ville.
  • 500 000 euros par an seront dédiés à la création artistique, dans le cadre du budget participatif.
  • Nous créerons également les “Ty Zef et Yannick d’Or” pour mettre en lumière des réussites locales afin de valoriser notre territoire et ses talents autour d’actions innovantes et solidaires.

4 – Comment pensez-vous utiliser l’opportunité de dynamiser la vie sociale à Recouvrance à partir des projets de renouvellement urbain (OPAHRU) ?

L’Etat et notre Gouvernement ont promis des investissements conséquents sur le quartier de Recouvrance. Plus qu’une simple rénovation du bâti, nous souhaitons saisir cette opportunité pour renouveler l’urbanisme dans le quartier en adéquation avec notre philosophie solidaire et durable.

Dans cette optique, nous souhaitons diversifier l’offre de logement en favorisant des programmes immobiliers mixtes, des logements intergénérationnels et améliorer l’impact environnemental de la ville avec une maîtrise de l’imperméabilisation des sols et de la place pour la biodiversité. Nous ferons appel aux professionnels et consulterons les habitants du quartier pour imaginer collectivement des espaces de vie et non pas uniquement de transit.

5 – Quels encouragements, quelles mesures d’accompagnement apporterez-vous aux citoyens qui veulent être acteurs du quartier de Recouvrance, en développant des services de proximité ?

Avec notre équipe Marchons pour Brest ! nous souhaitons soutenir les initiatives locales et citoyennes car elles sont les moteurs d’innovations sociales.

Pour soutenir les acteurs des quartiers de notre ville, nous souhaitons repenser les Mairies de quartiers, en les transformant en véritable Maisons des citoyens, lieux qui faciliteront les démarches administratives avec un guichet unique, des adaptations aux nouveaux besoins et le soutien à la démocratie participative.

 D’autre part, nous apporterons un soutien financier aux initiatives locales par le biais de deux leviers :

  • Un triplement du budget participatif pour le porter à hauteur de 1,5 millions d’euros. Chaque citoyen pourra proposer des projets pour les quartiers et créer une dynamique locale autour de ceux-ci.
  • La mise en place de critères clairs et transparents quant à l’obtention de subventions de la ville afin d’appliquer une politique équitable pour les associations.

Nous nous engageons par ailleurs à nommer dans chaque quartier des adjoints qui seront véritablement impliqués dans la vie locale et qui mettront tout en œuvre pour faciliter les initiatives et soutenir les acteurs locaux dans un dialogue enfin renouvelé avec la mairie.

7 – Pour faire vivre concrètement la démocratie participative, comment pensez-vous améliorer le fonctionnement des Conseils consultatifs de quartier (CCQ) et le développement du Conseil Citoyen des 4-Moulins ?

Nous avons malheureusement fait le constat ces dernières années, comme de nombreux Brestois, du manque de considération de l’équipe sortante pour les Conseils consultatifs de quartier qui n’ont finalement aucune possibilité d’infléchir les décisions et sont dès lors, des coquilles vides.

Pour notre part, nous sommes convaincus du bienfait de la co-construction des décisions locales avec les habitants, et souhaitons faire vivre la démocratie participative.

Pour répondre à ce défi, nous proposons une refonte complète de ces conseils avec la création de Conseils Collaboratifs de Quartier (CCQ). Avec ce nouveau dispositif, nous souhaitons :

  • Rédiger une nouvelle charte des CCQ pour donner un vrai poids politique à ces conseils qui seront présidés par des citoyens et non pas des élu.e.s,
  • Apporter de l’autonomie à l’action citoyenne avec des conseils ouverts dès l’âge de 16 ans qui géreront directement une part du budget participatif.
  • Les CCQ devront prendre en compte les 17 objectifs du Développement Durable de l’Agenda 2030 et faire un bilan annuel de leurs activités et réalisations.

8 – Les citoyens et contribuables brestois attendent toujours plus de transparence et d’équité dans les subventions accordées aux associations, aux collectifs d’animation. Quelles améliorations pensez-vous apporter sur ce point important pour le développement d’un véritable partenariat pour plus de cohésion sociale et de bien vivre ensemble ?

Le manque de transparence des subventions crée nécessairement des suspicions sur le potentiel « copinage ». Nous ne souhaitons pas laisser perdurer ces sentiments. Nous nous engageons à mettre en place un soutien équitable au milieu associatif.

Les conventions qui définissent les budgets des associations seront construits sur des critères équitables, transparents, mesurables et connus de tous afin de répondre à des enjeux de cohésion sociale et de bien vivre ensemble.

Nous serons particulièrement attentifs à intégrer des critères sur la qualité du lien social pour des projets qui favorisent la mixité des publics et la lutte contre l’isolement à tous les âges ainsi que la diversité des animations sur le territoire.

9 – Comment allez-vous favoriser la place des habitants dans les décisions concrètes concernant Recouvrance, décisions laissées trop souvent aux services techniques de la ville et aux administratifs institutionnels ?

Notre projet est riche d’initiatives et de mesures pour favoriser la démocratie locale et la participation citoyenne. Parmi nos réponses précédentes, nous avons ainsi traité de la création des nouveaux Conseils Collaboratifs de Quartier qui seront des lieux de décisions démocratiques.

Pour répondre aux enjeux de transition écologique, nous souhaitons également mettre en place une Assemblée pour l’écologie solidaire du quotidien. Cette dernière rassemblera des citoyens, élu.e.s, experts, professionnels et militants associatifs pour débattre de mesures à appliquer dans notre ville.

Nos adjoints de quartier auront pour mission de créer un véritable dialogue quotidien avec les habitants des quartiers pour que chaque voix soit prise en considération dans les projets locaux avant des prises de décisions.

Marc Coatanéa